Skip to content

Mon corps, mes choix : choisis ce qui est juste pour toi !

mon corps mes choix

Ces derniers temps, tu l’auras constaté, de plus en plus de femmes revendiquent le droit de faire leurs propres choix, notamment concernant leurs corps. Le slogan « Mon corps, mes choix » prend tout son sens. Le sujet paraît simple sur le papier, mais la pression qui s’exerce sur les femmes reste palpable. Toutefois, sache qu’à chaque moment de ta vie, tu as le droit de choisir : la contraception, d’avoir (ou non) une grossesse, des enfants, d’accoucher où tu veux. On en parle ensemble ? C’est parti.

Mon corps, mes choix : pourquoi c’est important chez Envol & Matrescence

Ce n’est un secret pour personne : dans notre société patriarcale, les injonctions portant sur la femme, et sur son corps en particulier, sont légion.

Une société sexiste

Tu les connais, toi aussi, toutes ces attentes envers la femme dans notre société, de toutes les idées préconçues qui nous collent aux basques ?

En tant que femme, tu « dois » avoir des enfants, tu « dois » être une excellente professionnelle, une mère disponible, une épouse soutenante… Bref !

Il y a aussi cette sexualisation du moindre bout de peau – même chez de (très) jeunes filles. On en parle, des tenues jugées « inappropriées » et des refus d’accès aux établissements qui en découlent ? Des femmes qui se font gifler en public parce qu’elles allaitent ?

De nombreuses choses nécessitent encore d’être modifiées. Et c’est aussi le cas lorsqu’on parle de grossesse et d’accouchement. Les réflexions sur les choix liés à la maternité, quand on veut trouver un cadre qui nous conviendrait mieux, ne se font pas attendre. Pourtant : toi seule sais ce qui est le plus adapté à toi et à ta famille (même si cela ne remplace en aucun cas l’avis d’un.e professionnel.le de la médecine).

Tu l’auras compris, en tant que doula, nous avons à cœur d’accompagner chacun.e sans jugement, et dans le respect des choix individuels et familiaux.

C’est TON corps, TU choisis

Chez Envol & Matrescence, nous soutenons fortement le slogan « Mon corps, mes choix ». Mais qu’est-ce qu’il signifie, exactement ?

C’est simple : ton corps t’appartient, tu es en droit de faire tes propres choix. Et cela concerne également tout ce qui touche à la maternité.

Tu as le droit d’accepter certaines pratiques médicales et d’en refuser d’autres. Conformément à la loi Koucher, on doit te demander ton consentement avant tout acte médical et te donner toutes les informations pour que tu puisses faire tes choix en conscience.

Tu as le droit de vouloir accoucher de manière physiologique en maison de naissance, à la maison, ou encore de préférer te rendre en structure hospitalière. Personne n’a à te dire ce qui serait le mieux pour toi (en dehors des professionnels.les de santé qui vont poser un cadre sécurisé nécessaire).

Choisis le lieu de naissance qui te convient !

En France, tu peux choisir parmi quatre lieux de naissance : en structure hospitalière, en plateau technique, en maison de naissance ou à domicile. Ce qui est important : que tu puisses choisir le lieu qui te permettra de te sentir en sécurité et d’accueillir ton bébé dans les conditions les plus justes pour toi, tout en tenant compte de ton état de santé.

En centre hospitalier

On commence par le classique : c’est ce qu’on appelle communément la maternité. En France, elles sont classées par niveau, depuis les naissances sans complication jusqu’à l’accueil des très grands prématurés.

C’est, à l’heure actuelle, le lieu le plus plébiscité pour accoucher.

Le plateau technique

Bien qu’encore peu connus, les plateaux techniques sont une alternative idéale pour les personnes souhaitant accoucher à l’hôpital tout en conservant une certaine intimité.

Le plateau technique offre tous les équipements pour un accouchement physiologique, qui s’effectuera sous la surveillance d’un.e sage-femme libéral.e et avec le.a co-parent.e.

mon corps mes choix

Il faut savoir que seul.e un.e sage-femme libéral.e ayant suivi une préparation spécifique peut proposer ce type d’accouchement. Il y en aurait, à l’heure actuelle, environ 80 en France.

Un accouchement avec plateau technique est proposé uniquement si la maman et le bébé se portent bien et que la grossesse n’est pas à risque.

En maison de naissance

Les maisons de naissance sont des lieux de naissance avec uniquement des sages-femmes. C’est un choix intéressant pour accoucher de manière physiologique, et pour un suivi plus personnalisé.

La maman et le bébé sont suivis par un.e sage-femme référent.e tout au long de la grossesse et après le retour à la maison. Un intérêt particulier est apporté au projet de naissance.

La maison de naissance établit un partenariat avec une maternité à proximité, pour qu’un transfert puisse être effectué si besoin.

L’AAD (Accouchement Assisté à Domicile)

L’AAD, c’est un accouchement physiologique dans le respect de la mère, du processus et du bébé, à domicile et avec l’accompagnement d’une sage-femme (et d’une doula si souhaité).

Pourquoi choisir cette option ? Parce qu’elle te permet d’accoucher dans un lieu familier, entourée de personnes qui te tiennent à cœur (sage-femme, doula, co-parent.e, animal).

Ce type d’accouchement ne fait pas l’unanimité. On estime que la femme a forcément besoin d’être accompagnée pour donner naissance, alors qu’elle a la pleine capacité d’enfanter.

D’après un sondage Ifop de janvier 2021 réalisé pour l’APAAD, 17 % des femmes de 18 à 45 ans auraient « tout à fait » souhaité accoucher à domicile si c’était possible, et 19 % ont répondu « plutôt oui ». Cela représente un tiers des femmes interrogées.

Selon le rapport de l’APAAD de 2018, seules 0.3% des françaises peuvent y accéder chaque année.

Là encore, un suivi rigoureux est effectué et un cadre est posé : la grossesse doit se dérouler sans encombre, la mère et l’enfant doivent être en pleine santé.

Un AAD est encadré par un.e sage-femme spécialisée. Celle-ci saura te dire s’il est possible pour toi d’accoucher chez toi, selon différents critères.

Et si… ça se passe mal ?

Soyons honnêtes : nous ne vivons pas au pays des bisounours. Il peut arriver de tomber sur un.e professionnel.le avec qui ça ne se passe pas bien.

Une relation patient – professionnel, qu’est-ce que c’est ?

C’est-à-dire ? Parfois, certains.es professionnels.les de la santé peuvent se positionner en « sachant » et ne pas t’écouter. Ou encore, avoir une posture méprisante. Voire, pratiquer des examens sans consentement.

Pourtant, une relation entre un.e patient.e et un.e professionnel.le de la santé doit avant tout se baser sur la confiance, l’écoute et l’envie d’aider.

Ton accouchement ne fait pas exception. Le.a professionnel.le est là pour te proposer quelque chose et non l’imposer, sous prétexte que c’est lui le professionnel.

S’il y a bien une chose dont il est important de se rappeler, c’est celle-ci : tu peux t’autoriser à changer de professionnel.le si l’un d’entre eux ne convient pas.

Tu n’as pas à être loyale envers quiconque. Même si tu as eu un parcours particulier (PMA par exemple), cela ne t’oblige en aucun cas à rester avec le.a médecin qui t’a suivie.

Sache que les professionnels.les de santé ont l’obligation d’expliquer précisément tout ce qu’iels envisagent de faire, à quoi cela va servir, les éventuels risques et ce qui peut être fait différemment.

Voici d’ailleurs deux ressources qui pourront t’aider dans tes réflexions :

Comment les prévenir ?

Voici trois pistes qui pourront te permettre de prévenir certaines situations :

  • Choisis un établissement en accord avec tes choix. Pour cela, tu peux te reporter aux différents lieux de naissance.
  • Renseigne-toi sur les différents actes qui peuvent être effectués, et détermine ce qui est OK ou pas pour toi. N’hésite pas à partager cela avec ton.ta partenaire et ton.ta sage-femme.
  • Prépare un projet de naissance. Il va te permettre de mettre noir sur blanc ce qui te tient à cœur, ce que tu souhaites éviter, ainsi que ce que vous, les parents, souhaitez pour l’arrivée de votre bébé.

mon corps mes choix

Et si je choisis l’IVG ?

Une grossesse non désirée, non prévue, cela arrive. Certains.es vont choisir de la mener à terme, d’autres feront le choix de l’arrêter.

Chacun.e est libre de faire ce qui est juste pour lui/elle. Cependant, cela ne veut pas dire que c’est un chemin facile.

Surpris.e de trouver ce paragraphe sur notre site ? Tu te demandes quel est le lien entre une interruption volontaire de grossesse et la doula ?

Pour nous, l’IVG est un deuil périnatal qui peut, si le besoin s’en fait sentir, être soutenu par une doula.

Si tu te retrouves dans cette situation et que tu souhaites être accompagné.e, elle est là tout au long du processus.

Tu l’auras compris : TON corps, TES choix. Renseigne-toi, vois ce qui est juste pour toi et ce dont tu as besoin. Communique dessus auprès de tes personnes de confiance. Tu as le droit de vivre l’accouchement auquel tu aspires.

Partager l'article :

Envol & Matrescence est un centre de formation ressource qui propose une formation de doula, accompagnante à la naissance ainsi que des formations professionnalisantes à la carte.

Notre souhait est de centraliser en un même espace l’ensemble des formations qui peuvent intéresser les doulas en devenir, mais aussi les doulas confirmées et les professionnels.

Suivez-nous

Derniers articles

Restons en contact

Tu veux tout savoir sur Envol ?

Pour recevoir les infos sur nos formations et nos actualités, laisse tes coordonnées ci-dessous

Nous détestons le spam autant que toi, et tu pourras te désabonner à tout moment.